AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Only sadness in her eyes (Solveig)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
membre ≡ a great teacher
avatar
membre ≡ a great teacher
Voir le profil de l'utilisateurhttp://turnonthelight.forumactif.com/t276-i-m-no-poppy-seed
△ inscrit(e) le : 13/08/2017
△ messages : 109
△ points : 394
△ pseudo : rosesnstitches
△ avatar : Emma Watson
△ crédits : avatar by blake
△ disponibilité rp : disponible

△ âge : 25 ans
△ statut du sang : sang-mêlée
△ amoureusement : Son coeur appartient à une autre
△ maison : Ancienne Poufsouffle
△ métier : Professeure de soins aux créatures magiques
△ baguette : 25 cm, plutôt flexible, bois de sorbier et crin de sombral.
Jeu 31 Aoû - 2:30
Only sadness in her eyes (Solveig)


Les vagues d'intimité se voilent de brume & d'ombres avec le bruit du temps qui frappe à la pénombre.
Poppy | Solveig
Fin de journée. Fin de semaine. Le dos courbaturé, les jambes lourdes, les bras recouverts de morsures, de griffures, de tâches, les yeux rouges, la tête comme l'enclume du forgeron sur laquelle les cris des jeunes sorciers sont des marteaux. La fatigue était là, bien installée dans la moindre cellule du corps de Poppy. Elle s'affala dans le grand fauteuil bleu aux coutures d'or qui se trouvait à côté de la cheminée, son fléreur sur les talons puis en boule sur les genoux. 
« Incendio. »
Les flammes jaillirent de la baguette de la jeune femme, laissant s'échapper quelques étincelles à l'endroit où Sød avait un jour griffé le bois, presque jusqu'au coeur. La jeune femme attrapa le parchemin qui trônait au plus haut de son vieux sac à dos, sortie sa plume et s'enfonçant dans le fond de son fauteuil, elle commença à corriger le devoir qu'elle venait de ramasser auprès de ses élèves de sixième année. L'encre bleue ne tarda pas à rejoindre les autres couleurs qui dessinaient des formes étranges sur ses mains. Ses paupières lourdes étaient forcées, avec bien des difficultés, de ne pas recouvrir les yeux asséchés de la blonde. Elle se battait contre le sommeil, bien décidée à n'aller retrouver Morphée qu'après avoir terminé ses corrections, à ne pas prendre de retard alors que les cours n'avaient repris que depuis quelques semaines. Le temps passait vite, trop vite, entre les cours et les excursions dans la forêt interdite pour veiller sur les créatures qui l'habitait, Poppy avait besoin de journées de trente-six, peut-être quarante-huit heures. Des journées s'étaient écoulées sans qu'elle ne fasse glisser les crins de son archet sur les cordes de son vieux violon et cela lui faisait de la peine, elle qui vivait aussi à travers la musique. La respiration qui ralentit, les mains qui deviennent faibles, les paupières qui tombent avec lourdeur. Le sommeil avait presque gagné, la jeune professeure se leva alors brusquement, secouant la tête et se frottant les yeux. Dans la précipitation, Sød vola au sol, mais retomba sur ses pattes sans bruit, comme à son habitude, contrairement au parchemin qui avait presque terminé sa course dans les flammes. Elle s'avança vers la bouilloire et se prépara un thé bien fort. Quand elle releva la tête, elle réalisa qu'elle n'était pas seule. Une cascade de cheveux bleus lui tournait le dos, debout de l'autre côté de la pièce. Elle s'entendit alors demander :
« T'es là depuis longtemps ? Je t'ai pas entendue entrer. »

_________________

I'm dying for the rush
In the beginning, God created Heaven and Earth. For what it's worth, I think that he might've created you first, just my opinion.

©️BESIDETHECROCODILE


Dernière édition par Poppy S. Thurstan le Dim 10 Sep - 0:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
membre ≡ a great teacher
avatar
membre ≡ a great teacher
Voir le profil de l'utilisateurhttp://turnonthelight.forumactif.com/t226-solveig-million-reason
△ inscrit(e) le : 21/07/2017
△ messages : 33
△ points : 141
△ pseudo : kassie.
△ avatar : chloe norgaard.
△ crédits : shiya.
△ multicomptes : merlin, illustre poufsouffle, créateur de la poudre de merlinpinpin.
△ disponibilité rp : available.

△ âge : vingt-six et longues années que tu foules cette terre, vingt-six années que tu tentes de combler les attentes de tes parents, que tu tentes de les rendre fiers de toi.
△ statut du sang : certains osaient t'appeler sang-de-bourbe, lorsque tu n'étais qu'une élève. maintenant, leurs mots ne s'élèvent plus face à ton regard de marbre ; leurs souffles dans ton dos est bien pire.
△ amoureusement : coeur brisé, piétiné par la Mort elle-même. depuis, tu ne parviens plus à recoller les morceaux.
△ maison : la jolie maison des âmes pensives, sages. Serdaigle.
△ métier : le ciel a toujours attiré ta curiosité, c'est pour cette raison qu'obtenir le poste de professeur d'astronomie était comme une évidence à tes yeux.
△ baguette : bois de cèdre, synonyme de force de caractère et de loyauté ; plume de phénix, t'offrant des capacités magiques multiples ; trente-huit centimètres, pour une prise en main idéale.
Jeu 31 Aoû - 20:39
Re: Only sadness in her eyes (Solveig)
ONLY SADNESS IN THEIR EYES
poppy & solveig
octobre 2016

Le besoin de repos se fait grandement ressentir. La fatigue et le manque de sommeil ne font pas un bon mélange. Les yeux cernés, les traits tirés, tu ramasses tes affaires et les fourres dans ton sac en bandoulière que tu glisses ensuite sur ton épaule. Le masque pourra bientôt tomber, tu pourras bientôt laisser ta tristesse se perdre sur ton visage, et accueillir de douces larmes, lorsque tout le château sera endormi, lorsque tu seras enfermé dans ton linceul de solitude. Tu pousses un soupir alors que tu te faufiles entre la masse d’élèves pour rejoindre un endroit calme, pour rejoindre la salle des professeurs. Tu n’as aucun but précis, si ce n’est fuir le regard des enfants qui peuplent les endroits. De fuir le regard qui te ramène toujours et inlassablement à elle, à cette femme que tu as perdu. Que tu as aimé, que tu as perdu, que tu aimes toujours et que tu ne reverras jamais. Un nouveau soupir s’échappe de tes lèvres longuement abîmées par tes dents tandis que tu pousses la porte de la grande pièce. Aussi silencieuse qu’un félin, aucun son ne se fait entendre. Cette capacité est un don que tu chéris plus que tout. Le silence est une vertu. Douce vertu dans un monde si bruyant, si agité. Une lumière chaleureuse plane dans la grande pièce et lui donne une allure de vieille maison.

Rapidement, tu remarques la présence de la jeune femme, confortablement installée dans son fauteuil. Sa main s’agite au-dessus des nombreux parchemins. Sa plume trace des symboles d’une couleur froide. Ton pas muet t’emporte face à la fenêtre. Tu observes la bougie déposer sa lueur sur son visage concentré. De profil, la brune semble concentrée, impliquée dans cette pile de devoirs. Étonnement, tu trouves cette scène particulièrement belle. Un photographe aurait été présent, il aurait sans aucun doute voulu immortaliser cet instant unique. Un moment réel, où les émotions, les regards et les gestes ne sont pas feint pour satisfaire l’œil de l’artiste perfectionniste. Tu observes, tu gardes en mémoire cette vision si agréable, puis détournes le regard vers la fenêtre contre laquelle tu t’installes. Tes yeux se portent sur l’horizon. Tes pupilles décrivent les mouvements de l’eau sur le rivage, les mouvements des branches à l’orée de la forêt. Et sa voix t’interpelle pour la première fois. Tu restes silencieuse tandis qu’elle s’agite devant la bouilloire et les quelques sachets de thés traînant dans une boîte posée sur la table. « Seulement quelques minutes. » tu réponds d’une voix calme, lointaine. Toujours la tête dans les nuages, certains disent de toi. Voix céleste. « Je ne voulais pas t’effrayer. » ajoutes-tu, ensuite. La petite créature vient se frotter contre tes jambes, mais peu à l’aise, tu ne la soulèves pas du sol. « Je ne voulais pas te déranger non plus. »
Revenir en haut Aller en bas
membre ≡ a great teacher
avatar
membre ≡ a great teacher
Voir le profil de l'utilisateurhttp://turnonthelight.forumactif.com/t276-i-m-no-poppy-seed
△ inscrit(e) le : 13/08/2017
△ messages : 109
△ points : 394
△ pseudo : rosesnstitches
△ avatar : Emma Watson
△ crédits : avatar by blake
△ disponibilité rp : disponible

△ âge : 25 ans
△ statut du sang : sang-mêlée
△ amoureusement : Son coeur appartient à une autre
△ maison : Ancienne Poufsouffle
△ métier : Professeure de soins aux créatures magiques
△ baguette : 25 cm, plutôt flexible, bois de sorbier et crin de sombral.
Sam 2 Sep - 6:06
Re: Only sadness in her eyes (Solveig)


Les vagues d'intimité se voilent de brume & d'ombres avec le bruit du temps qui frappe à la pénombre.
Poppy | Solveig
Elle est là, et pourtant elle à l'air absente, l'esprit ailleurs, en voyage dans des mondes dont elle seule connaît l'entrée. Poppy a vu ses lèvres bougées, et pourtant sa voix ne semble pas s'en être échappée, un écho, comme crié du fond d'un gouffre, se répercutant sur les parois de sa cage thoracique jusqu'à atteindre l'air libre, enfin. Chaque mot sonne comme un cri de douleur. Elle aussi a les yeux rouges, fatigués, mais par bien plus que la semaine qui vient de s'écouler. « Tu déranges pas, au contraire. Je m'attendais simplement pas à voir quelqu'un ici à cette heure. » Quelle heure était-il, d'ailleurs ? La jeune femme baissa les yeux vers la montre, moldue, qu'elle avait reçue en cadeau pour son seizième anniversaire par sa grand-mère, là-bas en France. Vingt-trois heure, déjà, et encore bien trop de parchemins à lire, commenter et noter. C'est alors qu'elle repensa aux longues nuits d'été qu'elle avait passé à traîner les festivals de musique avec sa fratrie et ses cousins, à discuter avec tel ou tel chercheur, à observer telle ou telle créature avec des spécialistes, et la fatigue qu'elle avait ressentie à chaque fois. Cela la frappa alors. Elle abandonna sa tasse de thé à moitié vide, le sachet encore en train de teinter l'eau d'une profonde couleur carmin. Elle éleva sa baguette en direction de la porte, s'en suivit une légère projection d'étincelles dorées. « Collaporta » L'ouverture de la porte de la salle des professeurs demanderait maintenant un peu de travail depuis l'extérieur, tout ce qu'il fallait à Poppy à cet instant. Un peu de temps. Elle attrapa son sac à dos, y plongea la main et en sortie une vieille boîte métallique. « T'inquiète pas, je compte pas t'assassiner. » dit la jeune femme, un sourire timide au coin des lèvres. Elle ouvrit la boîte qui émit un léger grincement et en sorti de quoi rouler une cigarette "magique" comme ses amis moldus aimaient appeler ce genre de choses. Délicatement, elle roula un petit morceau de carton entre ses doigts, puis déposa le tabac et les morceaux de feuilles vertes, séchées par le temps, au creux d'une feuille. En fignolant le tout, elle s'approcha de la fenêtre et s'adressant à la jeune femme, dont Sød était encore en train de balayer les jambes du bout de la queue, alluma le tout : « J'espère que t'as rien contre un peu d'herbe. J'ai des kilomètres de parchemin dans les dents, ça devient une question de survie là. » C'est alors qu'elle se rendit compte qu'elle n'avait même pas pris le temps de se présenter. Quelle idiote. « Au fait, moi c'est Poppy. Poppy Thurstan. Professeure de Soins aux créatures magiques. Je crois qu'on a pas encore eu l'occasion de se présenter. » Pendant tout ce temps, et à cause de l'obscurité, elle n'avait pas encore pu clairement voir le visage de son interlocutrice.


@Solveig C. Ødegård
hrp:
 

_________________

I'm dying for the rush
In the beginning, God created Heaven and Earth. For what it's worth, I think that he might've created you first, just my opinion.

©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Re: Only sadness in her eyes (Solveig)
Revenir en haut Aller en bas
 
Only sadness in her eyes (Solveig)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» [Cinéma] Eyes wide shut
» summertime sadness, le 01/JUILLET à 05h20

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
turn on the light :: le rez-de-chaussée :: la salle des professeurs-
Sauter vers: