AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 (adhara) sweet amanite phalloïde queen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
membre ≡ slytherin house
avatar
membre ≡ slytherin house
Voir le profil de l'utilisateurhttp://turnonthelight.forumactif.com/t78-adhara-sweet-amanite-ph
△ inscrit(e) le : 01/07/2017
△ messages : 23
△ points : 166
△ avatar : emily didonato.
△ crédits : sassenach.
△ disponibilité rp : très disponible. si si.

△ âge : seize ans.
△ statut du sang : sang pur.
△ amoureusement : promise. à un étranger.
△ maison : serpentard.
△ études : sixième année.
△ baguette : bois de frêne, cœur renfermant un poil de rougarou. trente et un centimètres ; fine et flexible.
Sam 1 Juil - 23:28
(adhara) sweet amanite phalloïde queen.
ethel adhara rosebury
la reine aux désirs écarlates.
NOM : Rosebury. Un nom plutôt commun. Et tout autant connu. Un nom envié, par certains. Un nom détesté, par d'autres. Peu de sorciers restent indifférents à la mention de ce patronyme.
PRÉNOMS : Ethel, un premier prénom attribué par sa mère. Un hommage à une quelconque dame, dans l'arbre généalogique. Elle n'a pas très bien compris laquelle. Elle s'en fiche. Adhara, son second prénom. Une envie de son père. Le nom d'une étoile. C'est déjà plus correct. Ses amis l'appellent Ady ou Ada ; les autres ne l'appellent pas.
DATE & LIEU DE NAISSANCE : Elle est née le vingt-huit février deux mille, à Bristol en Angleterre.
ÂGE : Seize ans.
NATIONALITÉ & ORIGINES : De nationalité anglaise. Chaque goutte de son sang est anglaise. Sa famille ne s'est jamais croisée avec des sangs-purs qui n'auraient pas été anglais. En plus du reste, ils ont une sainte horreur de la diversité culturelle. Et des accents.
STATUT DU SANG : Sang-pur. Tellement pur que c'en est à la fois suspect et sans doute dégoutant. Il vaut mieux ne pas trop se pencher sur cette lignée. Ne pas regarder de plus près l'affiliation de chacun de ses ancêtres.
MAISON : Serpentard. C'est héréditaire. Comme ces horribles maladies pour la plupart incurables.
SITUATION AMOUREUSE : Célibataire. Mais promise. A un étranger. C'est désuet, mais pas pour les gens comme eux. Les sentiments ne comptent pas. Le sang, seul, a de l'importance.
GROUPE : Slytherin.
AVATAR : Emily DiDonato.
CRÉDITS : J'sais pas. C'est pas écrit... ->
TELL ME MORE TELL ME MORE
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de frêne, cœur renfermant un poil de rougarou. Trente et un centimètres. Fine et flexible.
PATRONUS : Sa mère emprisonnée à Azkaban, les détraqueurs lui provoquaient, chaque nuit, d'horribles cauchemars. Alors, pour vaincre cette peur terrassante, son père lui a appris à les faire fuir. Juste au cas où. Depuis, elle ne rêve plus de leur baiser. Son patronus est une louve.
CARACTÈRE : Expressive, rebelle, dynamique, curieuse, calculatrice, manipulatrice, fourbe, persévérante, tolérante, audacieuse, méfiante, patiente, perspicace, susceptible, fière, arrogante, fidèle, loyale, rancunière, déterminée, observatrice, généreuse, violente.
INFOS : UN. Elle est passionnée par le monde non magique. Elle n’y a jamais vraiment mis les pieds, bien sûr. Sinon, elle ne serait plus de ce monde. Qu’il soit magique ou pas. Avoir les pensées et les envies qu’elle a, c’est un sacrilège. Elle aurait le droit, seulement, de vouloir leur marcher dessus ou de contribuer à leur extinction. Rien de plus. Mais, contre toute attente, elle ne leur souhaite pas plus de mal qu’aux sorciers. Elle sait que le sang ou la sorcellerie n’a rien à voir avec ce qui fait une personne. Ce n’est pas ce qui la construit, ce qui la façonne. Il y a des abrutis partout. C’est eux qu’elle rêve d’éradiquer. Sang pur, mêlé, sang de bourbe ou moldu ; qu’importe.
DEUX. Elle a une mémoire eidétique. Un précieux don et une terrible malédiction. C’est pratique, pour les cours, certes. Mais ça l’est un peu moins, dans la vie de tous les jours. Quand bien même elle le souhaiterait, elle est littéralement incapable d’oublier quoi que ce soit. Un mot de travers, un regard mesquin ; elle le gardera en mémoire jusqu’à sa mort. Et elle peut donner la date et l’heure où ce mot a été prononcé ou où ce regard a été lancé. Il lui suffit de regarder une page d’un livre pour la mémoriser instantanément. Par conséquent, c’est une très bonne élève. Qui doit même brider ses connaissances, si elle ne veut pas paraître suspecte. Elle porte cette ‘maladie’ comme un lourd fardeau. Et elle la garde secrète.
TROIS. Elle a couché une fois avec un garçon. Alors qu’elle est exclusivement attirée par les filles et leurs formes. La raison de cette entorse à sa véritable identité ? Une raison tout bonnement stupide. Elle voulait simplement essayer, juste ‘voir’. Oh, ça, pour voir, elle a vu ! Et elle espère bien ne plus jamais voir de toute sa vie. Ce fut un véritable fiasco. Un échec total. Une honte monumentale. Une énorme erreur, en somme. Elle frisonne rien qu’à l’évocation d’un pénis. C’est physique, ça la rebute. Elle s’en tiendra aux filles, maintenant. Plus jamais d’expérience hétérosexuelle ! Plus jamais.
SOLEIL !

QUE PENSE TON PERSONNAGE DES STATUTS DE SANG △
Elle pense qu’il y a des guerres plus importantes à mener que celle-ci. Qu’elle trouve tout simplement puérile et sans réel fondement. Elle pense que ce ne sont pas les nés-moldus qu’on devrait punir, priver de droit et bannir. Pour ne pas dire torturer et tuer. Mais plutôt tous ces sorciers au sang bien trop pur pour n’être pas trafiqué ; pour la majorité des consanguins rendus stupides par une non mixité des sangs. Qui pensent diriger et comprendre, sans prendre la peine d’écouter ou d’apprendre. Elle abhorre ces idéaux qui, s’ils commencent seulement à être dit à haute voix aujourd’hui, ont néanmoins toujours eu leur place dans beaucoup de cerveaux étriqués. Rien de tout cela n’est nouveau. Malheureusement.

QUELLES SONT LES AMBITIONS FUTURES DE TON PERSONNAGE △
C’est une question qui n’est pas censée avoir lieu d’être. Elle est de sang pur, comme ils disent. Alors, elle ne devrait pas avoir de réelles et personnelles ambitions. Son avenir est déjà tracé. On ne lui à rien demandé. Elle épousera un autre sang-pur. Et elle fera une flopée de petits poulbots. En priant pour que ce soit des garçons, bien sûr. Et elle se tiendra disponible, toujours, pour son mari. Ou bien pour sa famille.
Elle ne rêve pas de ça. Elle veut du vent dans les cheveux et du sable entre les doigts. Elle veut troquer ce vide qui envahit son crâne contre tout ce que le monde peut lui apprendre. Elle veut donner et recevoir. Être utile. Trouver une voie. La sienne. Celle dont elle sera la seule créatrice. Professeur. Journaliste. Bénévole. Pourquoi pas, même, un petit boulot – jugé sale – dans le monde moldu ? Elle ne sait pas encore tout à fait. Elle espère et elle se surprend à prier, parfois. Elle sait que sa vie ne dépend pas que d’elle. Et qu’elle ne peut pas prendre en compte l’infini de possibles qui se dérobe sous elle.
JENNIFER
personnage inventé.
TON ÂGE : vingt et un ans. PAYS : la France, des photocopies (comprennent ceux qui pourront... ). COMMENT AS-TU CONNU LE FOFO ? un joli oiseau aux ailes colorées m'a glissé son nom. DES SUGGESTIONS ? pas pour le moment. UN DERNIER MOT ? renard mort. ça fait deux. mais tant pis.


Dernière édition par E. Adhara Rosebury le Lun 3 Juil - 2:00, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
membre ≡ slytherin house
avatar
membre ≡ slytherin house
Voir le profil de l'utilisateurhttp://turnonthelight.forumactif.com/t78-adhara-sweet-amanite-ph
△ inscrit(e) le : 01/07/2017
△ messages : 23
△ points : 166
△ avatar : emily didonato.
△ crédits : sassenach.
△ disponibilité rp : très disponible. si si.

△ âge : seize ans.
△ statut du sang : sang pur.
△ amoureusement : promise. à un étranger.
△ maison : serpentard.
△ études : sixième année.
△ baguette : bois de frêne, cœur renfermant un poil de rougarou. trente et un centimètres ; fine et flexible.
Sam 1 Juil - 23:28
Re: (adhara) sweet amanite phalloïde queen.
live the story you want to tell
des mélancolies hors d'usage.

le carnaval est permanent.

Lundi 23 mai 2005.
Quatorze heure trente-deux.

Sur son petit balai, elle vole. Ras du sol, évitant parfois à la dernière minute les obstacles. Les meubles deviennent des cognards, lui infligeant de gros bleus sur les bras et les jambes. Si elle n'est pas assez agile pour les esquiver. Et cette mouche qu'elle a pris soin de libérer dans le salon, devient une toute petite boule dorée. Ses ailes, toutes agitées, font piquer ses yeux, qu'elle garde grands ouverts. Le vif d'or. Ne jamais le laisser s'enfuir. Cinq mille points pour Serpentard, si elle l'attrape ! Une boule de papier froissé dans la main, elle tente de marquer contre ces Poufsouffles stupides. Elle joue tous les rôles. Elle est une équipe à elle seule.
Le vif d'or est là. Tout près. Elle tend la main. Quelques centimètres seulement.
La porte claque. La voix résonne. Comme toujours. Dans les moments où elle s'amuse. « Ethel ! Descends tout de suite de ce foutu balai ! Je te l'ai déjà dit, non ? Tu n'écoutes pas quand je te parle, n'est-ce pas ? Tu n'es qu'une petite écervelée. Tu seras punie, pour ça. »
Elle s'arrête en plein vol. Saute à terre. Rouvre sa main. Et libère le vif d'or qui part voleter, un peu plus loin, les ailes abîmées.
Les yeux vers le sol, elle approche de sa mère.
Qui attrape le mini-balai. Et le casse en deux.
Une boule se forme dans sa gorge. Mais elle ne pleure pas.
Les sentiments sont prohibés. Un mal à proscrire.

Samedi 12 août 2006.
Neuf heure dix-sept.

Ethel s'approche de Crowley. L'elfe de maison. Ce petit être, un peu particulier, la fascine. Il est toujours gentil et serviable. Il fait toujours tout ce que ses parents lui demandent. Et il ne se plaint jamais. C'est normal, d'après sa mère. Il est fait pour ça. Il est programmé. Il doit leur obéir, c'est inscrit dans son sang. D'ailleurs, il paraît que son sang n'a aucune valeur. Et elle ne comprend pas bien comment c’est possible qu’un sang ait plus de valeur qu’un autre. C’est pareil pour tout le monde : si le sang coule, il est rouge. Et s’il continue de couler, si personne ne l’épanche… S’il quitte un corps, en de lourdes gouttes, en un filet écarlate ; alors, peu importe notre statut. On s’éteint. C'est un liquide précieux. Sans nuance ou distinction.
Ses parents le traitent comme un esclave et jamais il ne dit quoi que ce soit. Il a même l'air heureux, souvent, de faire toutes ces corvées. C'est comme s'il les remerciait de l'écraser constamment.
Et s'ils viennent à dire qu'ils ne sont pas satisfaits, Crowley s’empresse d’aller frapper sa tête n'importe où. Se laissant même, souvent, tomber du haut de l'escalier. À chaque fois, le cœur d'Ethel se fissure un peu plus.
Elle veut l'aider. Rendre sa vie un brin moins pénible. Alors, cette fois, elle suit l'exemple de ses parents et ordonne. Elle lui ordonne de la laisser l'aider. Et avec lui, elle accompli quelques tâches. Nécessaires mais pourtant jugées ingrates.
Tous les deux s'en mordent finalement les doigts. Littéralement, pour Crowley.
On n'aide pas les elfes de maison. On aide personne, d'ailleurs. On doit se contenter d'ordonner et d'attendre. De réclamer et de molester.

Samedi 30 juin 2007.
Seize heure cinq.

Elle joue. Cheveux en bataille et doigts sales. Elle invente, elle construit. Et elle n'est pas seule. Elle a un ami, pour la première fois. Un petit garçon. Le voisin, un peu malingre. Et il imagine, avec elle.
Et à deux, c'est un monde entier qu'ils bâtissent ! Plein de vie et de magie enfantine.
Quand elle regarde au fond de ses yeux, elle voit un futur qui lui plaît. Une amitié facile et sans heurt.
Une relation éphémère. Interdite. Dégradante.
La petite dépravée partage son imaginaire, qui se délite, avec un cracmol. Une honte. Inimaginable.
La nourrice s'en fiche. Elle la laisse s'épanouir. Pendant qu'elle joue, elle la laisse tranquille.
Mais sa mère revient. Les voit. Apprend. Comprend. Devient agressive. Elle lui crache que ce n'est pas sa place. Qu'elle ne doit en aucun cas côtoyer ces moins que rien.
Traître à son sang. Des mots qui fusent et qu'elle entend sans les saisir. Des mots qui la blessent quand même.
La mère, ivre d'une colère sourde, pousse le garçon. Sa tête heurte le sol. Puis elle attrape sa fille par le bras. Et la tire, durement, jusque chez elle.
La nourrice est renvoyée. Ethel est punie. Comme d'habitude. Ce monde vicieux dans lequel elle doit évoluer la révolte.
Elle n'a que le droit de ne rien à dire. Alors, encore une fois, elle se tait. Et sous son crâne, la haine bouillonne. La rage mâche son cœur qui, doucement, se durcit.

Vendredi 1er janvier 2010.
Trois heure cinquante-neuf.

Dans ce lit, trop grand pour la petite fille qu'elle est encore, elle tourne. Et se retourne. Elle est énervée. Sans trop savoir pourquoi. C'est comme si beaucoup de choses tentaient, d'un coup, de se frayer un chemin dans son esprit. Des doutes et des questions. Sans aucune réponse satisfaisante. Ou cohérente.
Tout s'entrechoque et s'emmêle. Une voix désincarnée pollue son esprit. Un excès fait exploser toutes ses pensées. En un arc-en-ciel qui n'est que nuances de gris. En un feu d'artifice qui brûle et enflamme. Qui fait crépiter chacune de ses terminaisons. Et qui grille un peu ses sens.
Elle suffoque. Se sent étriquée. L'oxygène lui manque. Son coeur semble être serré dans un étau. Elle transpire. Aux prises avec des démons qu'elle ne peut pas maîtriser. Parce qu'elle est encore trop jeune. Trop peu consciente. Incapable de mettre un mot, exact, sur ce mal ; sur ces maux.
Elle ne comprend pas tout. Mais elle prend une décision. Une sorte de résolution.
Elle décide de changer. Comme elle le peut, en s'infiltrant dans les failles des contraintes.
Et pour appuyer la radicalité et la sincérité de cette décision profonde qui semble stupide, elle rejette celle qu'elle était. Son identité est un problème. Son prénom, le reflet de ce qu'elle abhorre.
Cette nuit, Adhara éclipse Ethel.

Jeudi 11 août 2011.
Midi. Pile.

Un jour particulier. Un jour important. Un jour exceptionnel. Adhara reçoit sa lettre. Du directeur de Poudlard. Ce n'est pas une surprise. On lui répète depuis sa naissance qu'elle ira. Mais ça reste merveilleux, pour elle. C'est un instant unique. Magnifique. Qui la fait se sentir bien. Heureuse. Importante​. Presque désirée. Reconnue, surtout.
Elle existe. Maintenant, elle en est pleinement consciente.
Un sourire tord ses lèvres. Là-bas, elle sera qui elle veut être. Celle qu'elle est vraiment. Personne ne la connaitra. Personne ne la jugera. Rosebury est un nom plutôt répandu. Elle pourra éviter le stéréotype insensé qu'on lui collera dessus, si elle n'est qu'une simple 'fille de'.
Elle pourra quitter cet endroit. Cette famille fourbe. N'y revenir qu'occasionnellement. Elle n'aura plus qu'à feindre à temps partiel.
Elle serre, un instant, cette lettre contre son coeur. Cette délivrance. Tant attendue.
Bientôt, elle sera à sa place. Bientôt.
Pour l'instant, elle se cache sous un masque d'impassibilité. Et apporte ces feuilles à sa mère.

undi 3 novembre 2014.
Dix-sept heure vingt-huit.

Elle retient ses poings. Plus difficile encore, elle retient ses mots. Elle ne cédera pas. Elle tente de ne pas céder. Si elle ne part pas, elle cède. Elle va craquer. Ce pauvre mec va la rendre folle. C'est sûr.
Elle se détourne de lui et s'éloigne. Mais il la rattrape, lui serre le coude. Et son ton devient plus agressif.
Adhara sent la pression, sous son crâne. Respiration saccadée, membres tremblants.
Il l'insulte. L'empêche de s'en aller. Alors, comme elle ne peut pas fuir, elle agit. Et le frappe. L'os saillant de sa pommette lui fracasse les phalanges. Et quand il s'éloigne en vacillant, elle attrape sa baguette. Et la pointe sur lui. Avec une seconde de retard, il réagit de la même façon. Et prend la même position. Mais un sort vient le frapper. Et le maintient au sol.
Elle se bat contre elle-même pour ne pas en profiter. Elle résiste à la tentation de s'acharner. Et elle s'en va. Le laissant au sol.
Les répercussions sont presque instantanées. Le gamin est un né-moldu. On la transforme en bourreau. L'autre devient victime. Elle voit la haine dans certains regards. Elle lit des félicitations dans d'autres.
Sa mère est fière d'elle. Elle pense comme les autres qu'elle l'a tabassé à-cause du statut de son sang.
Personne n'écoute ce qu'elle a à dire. On la juge coupable.
Et on la porte aux nues. Enfin, elle fait honneur à sa famille. De dégénérés.

Dimanche 27 décembre 2015.
Sept heure seize.

Sa mère est emprisonnée. Tortures. Meurtres. Les mots se succèdent. Se ressemblent. S'abattent. À chaque fois, comme un Doloris qui tord le corps de son père. À chaque fois, comme un souffle frais et parfumé, qui s'engouffre à l'intérieur d'elle.
Azkaban devient sa nouvelle maison. Presque aussi accueillante qu'elle. Elle ne peut s'empêcher un sourire en coin satisfait. Elle pense, hurlant à l'intérieur de son crâne, un « Enfin... Bien fait.», que sa mère, dans un dernier regard, semble capter. Elle a compris. Elle en est sûre.
Cette mère. Indigne. Qui, même en prison, continue à obscurcir sa vie. Elle sent son ombre, qui plane. Et elle a beaucoup de mal à s'en détacher. Elle garde sur elle une emprise qui la répugne. C'est incompréhensible.
Mais elle n'est plus là. Physiquement. Le manoir n'est plus emplit de sa voix insupportable et de ses horribles mots. Et c'est déjà un peu comme si elle avait gagné une bataille.
Si elle avait pu, elle aurait fêté l'événement. Mais devant son père, elle doit faire attention à ce que le masque ne tombe pas. Elle s'autorise quelques fissures. Presque invisibles. C'est tout. C'est mieux.


Dernière édition par E. Adhara Rosebury le Jeu 6 Juil - 0:31, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
admin ≡ hufflepuff house
avatar
admin ≡ hufflepuff house
Voir le profil de l'utilisateurhttp://turnonthelight.forumactif.com/t59-sully-restless-till-the
△ inscrit(e) le : 22/04/2017
△ messages : 528
△ points : 1240
△ pseudo : l.mactans (morgane)
△ avatar : tarjei sandvik moe
△ crédits : l.mactans, tumblr
△ multicomptes : cassiopeia la diva folle et melchior le littéraire
△ disponibilité rp : disponible

△ âge : seize ans,
△ statut du sang : né moldu, sang de bourbe, peu importe le mot, ça ne change pas la personne qu'il est.
△ amoureusement : en couple avec un sang-pur, Merlin, ce n'est pas sans conséquences, mais peu importe puisqu'ils s'aiment.
△ maison : poufsouffle, pour sa loyauté, sa tolérance et sa persévérance.
△ études : sixième année, option étude des runes et soins aux créatures magiques.
△ baguette : bois de sorbier, vingt-neuf centimètres, plume de phénix, particulièrement efficace pour les sortilèges de protection et vive en riposte, totalement inutile pour la magie noire.
Sam 1 Juil - 23:31
Re: (adhara) sweet amanite phalloïde queen.
*séquestre Merlin* il est a moi !! xD

Je connaissais pas ton vava mais elle est choupette brill
Bienvenue sur le fofo ♥️ Bonne chance pour ta fiche

Si tu as des questions, n'hésite pas à me mpotter

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
admin ≡ hufflepuff house
avatar
admin ≡ hufflepuff house
Voir le profil de l'utilisateurhttp://turnonthelight.forumactif.com/t63-way-down-we-go-merlin
△ inscrit(e) le : 02/06/2017
△ messages : 411
△ points : 997
△ pseudo : sunrise.
△ avatar : henrik holm.
△ crédits : ironshy.
△ multicomptes : solveig, professeur d'astronomie en mal d'amour.
△ disponibilité rp : available.

△ âge : seize ans.
△ statut du sang : Certains décriraient ton sang comme aussi pur qu'un diamant, aussi pur que le cristal. Un sang-pur.
△ amoureusement : Follement dingue de cet autre garçon, irrémédiablement amoureux de ce petit blond à l'écharpe jaune et noire. Sous l'emprise de ses lèvres, de son parfum, de sa voix, de sa peau. En couple avec Sullivan.
△ maison : Ta maison est celle des petits blaireaux, la maison noire et jaune. Ta véritable place.
△ études : Sixième année. Tu as choisi l'étude des Runes et le soin aux créatures magiques, lors de ta troisième année.
△ baguette : Bois d'ébène, fait pour les propriétaires fidèle à leurs convictions et qui ont le courage d'être eux-mêmes. Plume de phénix, offre un large éventail de capacités magiques. Vingt-sept centimètres. Rigide.
Sam 1 Juil - 23:32
Re: (adhara) sweet amanite phalloïde queen.
MON BEBE CHATON. ♥️ Tu es là, blbl. brill Je suis tellement content.
Tu sais où me trouver si tu as le moindre souci, mon bichon. J'ai hâte de lire ta fiche ! Bon courage pour la rédaction.
Revenir en haut Aller en bas
membre ≡ slytherin house
avatar
membre ≡ slytherin house
Voir le profil de l'utilisateurhttp://turnonthelight.forumactif.com/t78-adhara-sweet-amanite-ph
△ inscrit(e) le : 01/07/2017
△ messages : 23
△ points : 166
△ avatar : emily didonato.
△ crédits : sassenach.
△ disponibilité rp : très disponible. si si.

△ âge : seize ans.
△ statut du sang : sang pur.
△ amoureusement : promise. à un étranger.
△ maison : serpentard.
△ études : sixième année.
△ baguette : bois de frêne, cœur renfermant un poil de rougarou. trente et un centimètres ; fine et flexible.
Sam 1 Juil - 23:40
Re: (adhara) sweet amanite phalloïde queen.
mwaha ! pas peur, Sullivan ! j'en veux pas, de ton Merlin. mais si tu le séquestres, on sera tous plus tranquilles...
merci bien, en tous cas.

voui je suis là, mon Merlinpinpin tout beau ! tout ce que je veux, dans la vie, c'est de te rendre heureux ! brill
merci !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 2 Juil - 10:56
Re: (adhara) sweet amanite phalloïde queen.
Tu avances lentement mais surement ! J'aime bien le début de ta fiche et ta plume brill
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 2 Juil - 15:08
Re: (adhara) sweet amanite phalloïde queen.
Je viens agiter les pompoms pour te donner du courage

Allez, dernière ligne droite
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 3 Juil - 0:01
Re: (adhara) sweet amanite phalloïde queen.
t'es belle
Revenir en haut Aller en bas
membre ≡ slytherin house
avatar
membre ≡ slytherin house
Voir le profil de l'utilisateurhttp://turnonthelight.forumactif.com/t78-adhara-sweet-amanite-ph
△ inscrit(e) le : 01/07/2017
△ messages : 23
△ points : 166
△ avatar : emily didonato.
△ crédits : sassenach.
△ disponibilité rp : très disponible. si si.

△ âge : seize ans.
△ statut du sang : sang pur.
△ amoureusement : promise. à un étranger.
△ maison : serpentard.
△ études : sixième année.
△ baguette : bois de frêne, cœur renfermant un poil de rougarou. trente et un centimètres ; fine et flexible.
Lun 3 Juil - 0:31
Re: (adhara) sweet amanite phalloïde queen.
@Jenna Monroe ; merci ! ** mais j'crois que c'est tellement lent que ça devient plus tout à fait sûr. :arrow:

@Easton Blackwell ; waaaaah, deux pompoms ! brill merci bien !

@Ajay Llewellyn ; et toi, t'es...
Revenir en haut Aller en bas
admin ≡ hufflepuff house
avatar
admin ≡ hufflepuff house
Voir le profil de l'utilisateurhttp://turnonthelight.forumactif.com/t63-way-down-we-go-merlin
△ inscrit(e) le : 02/06/2017
△ messages : 411
△ points : 997
△ pseudo : sunrise.
△ avatar : henrik holm.
△ crédits : ironshy.
△ multicomptes : solveig, professeur d'astronomie en mal d'amour.
△ disponibilité rp : available.

△ âge : seize ans.
△ statut du sang : Certains décriraient ton sang comme aussi pur qu'un diamant, aussi pur que le cristal. Un sang-pur.
△ amoureusement : Follement dingue de cet autre garçon, irrémédiablement amoureux de ce petit blond à l'écharpe jaune et noire. Sous l'emprise de ses lèvres, de son parfum, de sa voix, de sa peau. En couple avec Sullivan.
△ maison : Ta maison est celle des petits blaireaux, la maison noire et jaune. Ta véritable place.
△ études : Sixième année. Tu as choisi l'étude des Runes et le soin aux créatures magiques, lors de ta troisième année.
△ baguette : Bois d'ébène, fait pour les propriétaires fidèle à leurs convictions et qui ont le courage d'être eux-mêmes. Plume de phénix, offre un large éventail de capacités magiques. Vingt-sept centimètres. Rigide.
Jeu 6 Juil - 16:53
Re: (adhara) sweet amanite phalloïde queen.
tu es toute parfaite. jotem. ♥️ ta plume est toujours aussi agréable et belle, ton histoire très intéressante. je t'aime ma future femme. :sisi:
t'es trop pipou. brill

tu es validé(e) !
on trinque avec du jus de citrouille !
Voilà, la crise d’épilepsie à cause du gif, c'est cadeau, c'est la maison qui offre En tout cas, bravo pour ta validation ♥️ Tu es des nôtres, jeune padawan-sorcier ! Tu gagnes un câlin et une chocogrenouille brill


Pour commencer, tu peux aller vérifier dans le bottin des avatars qu'on a bien pensé à ajouter le tiens, si jamais c'est le cas, n'hésite pas à le signaler qu'on puisse régler ça au plus vite . Ensuite, les listings, si tu veux vivre dans un petit nid douillet il faut passer par le registre des habitations, mais pour payer son loyer faut des ptits sous et pour ça, tu peux passer par le registre des métiers et si tu as un capacitée spéciale, il faut passer par registre des capacités spéciales. Pour finir, si tu es un petit choupi élève à Poudlard, tu peux recenser ton rôle ou ton club ♥️


Ensuite, si tu veux chercher des liens, c'est ici que ça se passe, faire une fiche de liens et passer dans celles des autres est essentiel pour l'intégration. Tu peux aussi faire ajouter ton personnage au listing des personnages quand tu auras un peu de temps ♥️ Et puis, si tu veux un partenaire de rp, tu peux aller chercher dans ce sujet. Tu peux également faire un scénario ou des pré-liens par là en respectant le modèle et les règles, ça va sans dire.



Le plus intéressant pour la fin, tu peux également venir jouer avec nous en faisant un tour juste ici ou participer à la coupe des quatre maisons ! N'hésite pas non plus à poster dans la fiche bazzart/prd, un petit mot, ça fait toujours plaisir.


Et parce que la vraie fin est là, sache qu'on t'aime déjà très fort et que si tu as le moindre souci ou la moindre demande, le staff se tient à ta disposition ♥️ (on offre même le café, on est comme ça nous, what else ) Sur ce, de gros bisous et à bientôt en jeu

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Re: (adhara) sweet amanite phalloïde queen.
Revenir en haut Aller en bas
 
(adhara) sweet amanite phalloïde queen.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sweet night with a queen and a heroe [PV Regina Mills]
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....
» ON NE FAIT PAS LE BIEN DANS LE DESORDRE...MARTELLY EST-IL TOUJOURS SWEET MICKY ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
turn on the light :: you're a wizard, harry!-
Sauter vers: